Réseaux sociaux
Voici la liste de mes réseaux sociaux

Maxime Maheu, Photographe | À propos de Maxime Maheu
15473
page,page-id-15473,page-template-default,unselectable,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-3.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

À propos de Maxime Maheu

02-15-02257-4

Maxime Maheu,
Photographe

Quoi dire sur moi? Voici une question embêtante.

 

Je n’ai jamais aimé me décrire ou me vendre. Je ne suis simplement pas bon là-dedans. Je suis un ancien militaire du Royal 22e Régiment, qui a étudié en électronique industrielle et qui a fini par fonder une entreprise de photographie. Je suis le type de personne qui est très passionné. Tout ce que j’entreprends, je le fais avec passion et j’essaie d’y atteindre la perfection. Certaines personnes le considèrent comme un TOC, mais ma démarche est plutôt celle d’un perfectionniste acharné. Ça peut être un avantage, même ça m’a plutôt nui dans mes anciens emplois.

 

À la barre de mon entreprise, je suis toujours en quête de nouveau projet ou idée. Étant quelque peu lunatique, ça me permet de trouver des idées farfelues, mais intéressantes. Côté photographie, même histoire. Je suis toujours à la recherche de la photographie parfaite. La pire question à me poser est: « Aimes-tu ta photo? » Réponse:  » oui et non ». Je n’aime pas répondre à cette question, sérieusement. Pour reprendre les mots d’Antoine Desilets, « Il y a des BELLES photos et des BONNES. Les BONNES photos sont celles qui nous accrochent, qui charrient de l’émotion.» Dans toutes mes collections de photographies que j’ai réalisées depuis 2012, je peux compter sur les doigts de mes 2 mains le nombre de photographies que je considère comme BONNES, de mon point de vue.

 

Cette recherche de la photographie parfaite me pousse à développer de nouvelles techniques de prise de vue, de développement et d’amélioration personnelles. Chaque pression du déclencheur me fait évoluer en tant que photographe, mais aussi en tant qu’humain.

Être photographe, c’est beaucoup plus que de simplement appuyer sur le déclencheur. Tout le monde peut créer une image avec les appareils modernes. Seuls les photographes dans l’âme peuvent aller rechercher une émotion, capturer l’âme d’une personne à travers nos yeux.

Avant la photographie

Depuis ma jeunesse, la photographie a toujours été une passion pour moi. Par contre, j’avais orienté ma carrière vers d’autres horizons. Bricoleux dans l’âme, j’ai étudié en électronique industrielle au collège de Valleyfield. Malheureusement pour moi, je n’ai pas trouvé d’emploi directement dans mon domaine.

 

Après mon cours séjour dans les Forces armées canadiennes, je me suis retrouvé dans un petit atelier d’usinage de convoyeur dans la région de Châteauguay. J’y ai alors rencontré l’une des personnes qui m’ont le plus marqué, Réal Simard. J’y travaillais avec un vieux machiniste qui avait passé toute sa vie à passer de son ordinateur, pour la conception, aux machines-outils, pour la fabrication. Étant une éponge à connaissance, j’y ai appris le métier de machiniste ainsi que la conception par ordinateur. Depuis ce temps, jusqu’à tous récemment, j’ai travaillé dans divers ateliers et bureau d’ingénierie.

 

Aujourd’hui, tout ce bagage de connaissance m’aide à repousser mes limites et à trouver des façons plus économiques de réaliser certaines prises de vue ou certaines idées. Plusieurs idées trouvent racines dans ma tête jusqu’au jour ou elles seront bien mûres et prêtes à être mise en application!

spi2

Panneau de contrôle
développé par moi-même

La photographie de presse: comment vivre à un rythme effréné!

telus

En tournage
pour la Coupe Telus 2014
à Rivière-du-loup

Janvier 2012: En réponse à certains événements de ma vie, je me décide à acheter mon premier appareil photo reflex. Étant un très grand passionné d’aviation, le premier sujet sur ma liste fut évidemment les photographies d’avions. J’ai commencé à me faire la main en photographie d’action sur le bord des pistes à l’aéroport de Montréal.

 

Certains diront que c’est le destin, mais, au printemps 2012, j’ai commencé à suivre une équipe de journalistes de La Presse lors des manifestations étudiantes. Ce fut pour moi le premier élément déclencheur de ma carrière de photographe. J’ai commencé à suivre de très près David Santerre et, de plus près, Patrick Sanfaçon. Patrick a été pour moi une source d’inspiration côté photographie. Juillet 2012, par un heureux hasard, j’ai capturé le premier incendie de ma carrière de photographe de presse. Après avoir contacté les deux journaux locaux, le Châteauguay Express fut intéressé par ma série de photographies et étais, à ce moment, à la recherche d’un nouveau photographe pour couvrir les faits divers de la région. Ainsi donc, je commençais ma carrière dans le monde des médias. Pendant près de 3 ans, jusqu’à la fermeture du Châteauguay Express, j’ai vécu sur l’adrénaline et en « Standby » 24h/7j, à l’affût du moindre événement digne de mention. À part ce côté triste des médias, car oui il est toujours difficile de couvrir les incendies ou les accidents, j’ai eu la chance de couvrir de grands événements et de rencontrer énormément de gens formidables.

 

Encore aujourd’hui, j’espère pouvoir retourner dans le monde des médias et revivre la vie à 100 000 miles/heure!

Le présent et le future: L’aventure continue

Nul ne peut dire ce que l’avenir nous réserve, mais nous pouvons essayer de le forger. J’ai de grandes ambitions pour ma carrière et pour mon entreprise. Mon plus grand rêve d’entrepreneur est de voir grandir mon entreprise au point d’être en mesure d’engager du personnel afin de créer une équipe d’enfer. Mon but ultime est de pouvoir m’établir dans un espace commercial assez grand pour pouvoir y développer mes idées, mais surtout, afin de pouvoir créer des emplois et une ambiance de travail à faire rougir les grandes entreprises tel que Google et compagnie! Oui oui, rien de moins. Je ne veux pas de simples employés qui rentrent de 8 à 16 tous les jours. Je veux créer un endroit de création qui comblera chaque personne tant sur le plan professionnel et que sur le plan humain.

 

J’espère que vous en avez appris beaucoup sur moi et que je vous ai convaincu de faire affaire avec moi! N’hésitez pas à me contacter, peu importe votre projet. Ensemble, nous travaillerons à le réaliser et à le rendre grandiose!

02-15-02260-3

J'espère travailler avec vous prochainement!

Vidéo promotionnelle présenté lors du lancement officiel de MMP au printemps 2013

Présenté officiellement au printemps 2013, ce vidéo avait pour but de faire la promotion de l’entreprise à ses débuts. J’y présentais mes 3 principaux secteurs d’activité, soit la photographie de presse, le sport (Hockey) et l’aviation.

À mes débuts, mes connaissances en production vidéo étaient très limitées. J’ai appelé en renfort, mon ami Jean-Claude De la Ronde afin de m’aider avec la création du scénario initial ainsi que du montage vidéo. L’aventure de la production de ce vidéo a allumé la flamme qui brûle maintenant en moi. En plus de la photographie, je m’intéresse de plus en plus à la production visuelle et cinématographique. D’ailleurs, il y a quelques projets sur la table!

error: Content is protected !!